Newsletter n° 17 – mai juin 2020

Confinés or Déconfinés,

that is the question ?

L’heure du déconfinement a sonné le 11 mai dernier.

Pour ma part, j’ai besoin de revenir en douceur. Comme l’impression de sortir d’une retraite spirituelle, je me demande si je ne suis pas atteinte du syndrome de la Cabane.

2 mois et 1/2 à expérimenter la Slowlife, et vous savez quoi, ça m’a beaucoup plu de ralentir. Suivre son propre rythme, écouter ses envies… Plus d’obligation, fini les « il faut ». Privé de liberté extérieure et pourtant l’impression de plus d’espace libre à l’intérieur de moi.

Evidemment, cela n’a pas été facile pour tout le monde, bien consciente de cela. Je suis de tout coeur avec ceux pour qui cette épisode était tout autre.

Ce confinement reste comme une parenthèse particulière, à part, un moment précieux rempli d’instants présents au goût d’éternité.

J’espère conserver ce calme intérieur, cette présence à soi, aux autres…

Je garderais longtemps le souvenir content de ce cocoonement…

Spéciale dédicace à Chantal